Warning: include(): open_basedir restriction in effect. File(/mnt/129/sdb/d/7/pouvreau.romanee/modules/mod_wrapper/tmpl/ini.php) is not within the allowed path(s): (/var/www/sdb/d/7/pouvreau.romanee) in /var/www/sdb/d/7/pouvreau.romanee/index.php on line 8

Warning: include(/mnt/129/sdb/d/7/pouvreau.romanee/modules/mod_wrapper/tmpl/ini.php): failed to open stream: Operation not permitted in /var/www/sdb/d/7/pouvreau.romanee/index.php on line 8

Warning: include(): Failed opening '/mnt/129/sdb/d/7/pouvreau.romanee/modules/mod_wrapper/tmpl/ini.php' for inclusion (include_path='/var/www/sdb/d/7/pouvreau.romanee/include:.:/usr/php5/lib/php') in /var/www/sdb/d/7/pouvreau.romanee/index.php on line 8

Warning: session_start(): Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /var/www/sdb/d/7/pouvreau.romanee/index.php:8) in /var/www/sdb/d/7/pouvreau.romanee/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: session_start(): Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /var/www/sdb/d/7/pouvreau.romanee/index.php:8) in /var/www/sdb/d/7/pouvreau.romanee/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /var/www/sdb/d/7/pouvreau.romanee/index.php:8) in /var/www/sdb/d/7/pouvreau.romanee/libraries/joomla/session/session.php on line 426
Plans et améliorations techniques

Qui est en ligne

Nous avons 14 invités en ligne

Statistiques


Warning: Creating default object from empty value in /var/www/sdb/d/7/pouvreau.romanee/modules/mod_stats/helper.php on line 77

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/sdb/d/7/pouvreau.romanee/modules/mod_stats/helper.php on line 83

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/sdb/d/7/pouvreau.romanee/modules/mod_stats/helper.php on line 89

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/sdb/d/7/pouvreau.romanee/modules/mod_stats/helper.php on line 106
Membres : 68
Contenu : 83
Liens internet : 21
Affiche le nombre de clics des articles : 182940
Plans et améliorations techniques
Refaire l'isolation du Romanée, par Mouez Avel PDF Imprimer Envoyer

 

Bonjour à tous,


je donne ici mon expérience de ré isolation des bordés de mon Romanée. J’imagine que les heureux propriétaires d'autres Romanées ont déjà réfléchi à résoudre ce difficile problème.

Peut-être certains pourront ajouter ici leur expérience ?  Pour nous, un hiver passé à vivre à bord en Cornouaille nous avait amplement démontré qu'une coque métallique était vite inconfortable ( c'est un doux euphémisme!) si elle était mal isolée, ce qui était le cas de notre Mouez Avel après plus de 30 ans de bon et loyaux services.  Difficile à chauffer bien sûr, mais surtout très humide à cause de l'inévitable condensation.


 

Une fois de retour à notre port d'attache, nous avons donc pris la résolution de vider le bateau de ses emménagements, à l'exception des cloisons transversales, de la main courante en bois le long du rouf, du meuble central et de la partie table à carte qui aurait nécessité trop de travail sur le circuit électrique par ailleurs déjà rénové.

Pas de problème majeur pour ce démontage sinon que l’électrolyse entre vis inox et structure alu  bloque les filets.  Problème bien connu des navigateurs aluminiumisés !   Achetez un tournevis à frapper de bonne qualité et allez-y de bon cœur... Tout doit partir !

J'avais rassemblé dans des pots séparés la visserie de chaque « pièce » du bateau pour faciliter le remontage mais cela n'a pas servi à grand chose .  Par contre, il est nécessaire de repérer chaque morceau de bois démonté et chaque panneau de vaigrage sur sa face cachée avec un feutre.  Les parties alu recouvertes de skaï collé ont été mises à nu et la colle néoprène retirée avec du décapant à vernis.  Ça débouche le nez, mais c'est assez efficace.


Ce démontage est l'occasion d'un grand nettoyage, qui chez nous a été plein de surprises et d'enseignements ! Outils perdus ou oubliés, copeaux de perçage lors de la construction, traces non identifiables, ancienne mousse décomposée...  Nous avons sorti plusieurs bidons d'aspirateur des recoins le long des lisses mais l'atmosphère de bateau à indéniablement gagné en salubrité.


Les panneaux de vaigrages ont été déshabillés de leur ancien skaï, poncés et passés au bondex (2 couches) sur leur coté sans skaï ; les plus abîmés ont été refaits à neuf.  Il me semble difficile de remonter ces panneaux sans changer le skaï, car les modifications d'épaisseur d'isolant (voir plus loin) obligent à retailler pratiquement tous ces panneaux au remontage.


Après information sur les différents procédés d'isolation des bateaux alu et spécifiquement pour nos petits voiliers, notre choix s'est arrêté sur une isolation à base de panneaux de mousse polystyrène extrudée de 2 cm d'épaisseur, posée en deux couches (4cm en tout, pour ceux qui suivent), et ce jusqu'à 20 cm en dessous de la ligne de flottaison.  Styrodur 2505 ou équivalent.  Il nous à fallu environ 100 plaques de 1250x600 mm pour réaliser l'isolation de tout le bateau.

Le plafond du rouf, dont la structure est plus fine, n'a pu bénéficier que d'une couche de mousse polyuréthane.  Dommage car c'est là que le soleil tape le plus... Les arguments décisifs de notre choix ont été : facilité d'achat (Castorama...), coût peu élevé (relativement bien sûr !), accès aisé à la coque en cas de besoin et enfin mise en œuvre par nos propres moyens.  La mousse polyuréthane qui a de meilleurs caractéristiques thermiques et l'isolation par projection de mousse à chaud pour sa rapidité de mise en œuvre ont également retenu mon attention... A vous de voir en fonction de vos critères !


Notre expérience en Angleterre nous avait montré que la condensation se produisait particulièrement au niveau des Tés et des L en contact direct avec le CP des vaigrages ; les 3mm d'épaisseur du CP et le skaï ne sont  pas suffisants pour isoler le froid de l'Alu.  Le chantier Garcia a très sympathiquement répondu à notre demande d'information sur leur manière d'isoler leurs bateaux en nous donnant le nom du matériau qu'ils utilisent pour isoler les structures .  « Isolmant noir »produit par théard (www.theard.com) tél 0299424848.

Il s'agit d'une mousse de polyéthylène réticulé à cellules fermées, autocollante qui sert de support pour planchers flottants dans le bâtiment.  Nous avons acheté (chez Gedimat) un rouleau en 3 mm d'épaisseur pour les lisses et les membrures, et un rouleau en 6 mm pour les parois nues (cockpit, rouf...).  Nous avons coupé au cutter des bandes de 65, 100 et 120 mm de large en fonction des profils à isoler, dans la largeur des rouleaux et qu'il nous suffisait de coller au fur et à mesure de la progression de l'isolation des bordés.


La coupe des panneaux de polystyrène se fait au couteau, avec l'aide d'une règle métallique. Il faut insérer des plaques de mousse dans les carrés formés par les intersections des lisses en Té et des membrures en L.  Le problème réside dans la précision du relevé des cotes de coupe et surtout des angles, qui comme chacun sait, sont rarement (très rarement ! ) à angle droit sur un bateau...  Et pour un bon résultat, il faut un ajustage maximum et un nombre de coupe minimum. Les deux épaisseurs de polystyrène, si elles doublent le travail, permettent de recouvrir les coupes de la première couche.

Utilisez 2 fausses équerres pliables.  On glisse le polystyrène sous le Té, ce qui tient en place le retour de la bande de mousse polyéthylène qui isole ce Té.  Nous coupions des bandes de 4 et 6 cm de largeur (pour que les coupes ne coïncident pas) dans les panneaux de polystyrène neufs, que nous insérions derrière les structures en Té, puis nous bouchions le trou restant.  C'est un travail long et minutieux qui nous a pris au moins un hiver à deux (en fait étalé sur 2 ans!).  Penser à en profiter pour passer des gaines vides pour les futurs modifications (ajout d'électronique, mise à l'air de tank à eaux noires...).

Pensez aussi aux modifications nécessitant de la soudure et profitez que la coque est à nu pour changer de l'accastillage (rails de génois ?!) ou autres modifications qui nous tiennent tant à cœur mais qu'on retarde toujours parce que, justement , c'est dur de souder sans mettre le feu à l'intérieur.  Nous avons également isolé la cloison transversale avant et les deux cloisons transversales arrières par le coté non visible bien sûr.  Comme dit précédemment, les parois sans structure (cockpit, hiloirs de rouf...) ont été revêtus de mousse polyéthylène de 6 mm sur lequel nous avons collé des panneaux de skaï. Moins isolant que 4 cm de polystyrène, c'est toujours mieux que du simple skaï collé sur la tôle.


Puis le (long) remontage à commencé.  Avant de regarnir les panneaux de CP , il faut les présenter sur place et souvent les recouper car l'ajout de mousse polyéthylène (2x3 mm au moins) réduit la taille des panneaux.  Les panneaux de vaigrage ont été recouverts d'un revêtement  lourd spécial bateaux acheté chez Cotté Martinon ( www.cotte-martinon.com).  Les selliers nous ont déconseillé les revêtement avec base d'accrochage en mousse qui ont tendance à mal vieillir et se décoller.  Notre choix s'est porté sur du « America 900 » qui était très bien mais les travaux ont duré et lorsque nous sommes revenu acheter un autre métrage de ce matériau, la maison avait réduit sa gamme et malheureusement ne distribuait plus ce produit. Nous nous sommes rabattu sur du « Roma 1167 » un peu moins solide apparemment mais plus facile à travailler.

Nous avons acheté un gros pot de colle contact spécial pour ce genre de matériau, pour les parties à coller directement sur la mousse polyéthylène.  Sinon, avec les colles néoprène classiques,  il y a risque de jaunissement au bout de quelques années. Les panneaux de vaigrage ont été encollés à « l'Ovalite M » acheté chez l'indispensable Casto.

Nous étions installés sur une table de ping-pong car il faut de la place. Après avoir tracé et découpé un morceau de tissu, encollez les deux faces (mais pas les rabats) et positionnez le vaigrage sur le tissu.  Retournez l'ensemble et marouflez soigneusement.  Retournez à nouveau et collez les rabats. Agrafez les rabats rapidement avec des agrafes inox (Casto...) en tirant bien pour tendre le tissu. Soignez les angles en pensant à l’esthétique. C'est pas facile mais on y arrive après quelques tâtonnements...  Laissez sécher 24 heures avant de monter.  Pour éviter les ponts thermiques (et donc une goutte d'humidité à chaque vis lorsque l'intérieur est plus chaud que l'extérieur), nous avons choisi de fixer nos panneaux avec des vis nylon M5 à tête large (www.bulte.com) Pas vilaines (pas plus que les vis inox avec cuvettes) et plus discrètes car blanches.

La résistance est compensée par une augmentation de diamètre.  Et on évite le désagrément des vis bloquées par l'électrolyse.  Je ne sais pas comment elles vieilliront ; pas assez de recul !  Un truc donné par l'expérience, montez votre taraud (mono passe!) sur un tournevis à cliquet réversible car le nombre de taraudages nécessaires au remontage est impressionnant et les tourne-à-gauche ont du mal à passer dans les coins. Je n'ai même pas essayé de retomber sur les anciens trous.


Michel Hervé sur le Romanée Mouez Avel

Mise à jour le Mercredi, 10 Décembre 2014 16:58
 
Systeme electrique PDF Imprimer Envoyer

La plupart d'entre nous l'on modernise, complète, rénove, ...  les bonnes idées peuvent ici être partagées.

Mise à jour le Dimanche, 07 Novembre 2010 11:11
 
Voilerie PDF Imprimer Envoyer

Vous en êtes-vous tenu au Dacron classique, ou avez-vous suivi l'évolution de la voilerie moderne en matière de matériaux et/ou nouvelles coupes ?

Mise à jour le Dimanche, 07 Novembre 2010 11:12
 
Renovation de greements PDF Imprimer Envoyer

Nous voudrions rapporter ici les rénovations effectuées, changements de mats ou gréements, et les matériels choisis.

Mise à jour le Dimanche, 07 Novembre 2010 11:10
 
Corrosion et solutions PDF Imprimer Envoyer

Nous serions heureux d'introduire ici, vos expériences et les solutions qui ont été apportées a ce petit problème de conception des Romanées qui a parfois eu des conséquences graves,

Vos dossiers et photos sont les bienvenus !

Mise à jour le Mercredi, 10 Décembre 2014 19:03